skip to Main Content
6 Raisons De Ne Surtout Pas Se Lancer En Business

6 raisons de ne surtout pas se lancer en business

L’entrepreneuriat serait-il devenu un phénomène de mode ? Faut-il forcément être freelance ou chef d’entreprise pour faire preuve d’ambition ? Vous envisagez de vous lancer en business ? Vous vous demandez donc si cela est vraiment fait pour vous ?

Restez un peu, les 6 raisons de ne surtout pas se lancer en business qui vont suivre devraient vous éclairer un peu 🧐.

Tout d’abord, je tiens à préciser certains points.

Je crois sincèrement qu’être entrepreneur présente certains avantages (liberté, indépendance, créativité, etc.), mais c’est comme tout, ce mode de vie n’est pas parfait.

L’important est que chacun se sente aligné et en accord avec ses valeurs. Que chacun se sente à sa place.

Donc, je tiens à préciser que cet article n’émet aucun jugement sur qui que ce soit. Chacun vit et ressent les choses à sa manière et c’est très bien ainsi !

L’objectif est avant tout de vous faire prendre conscience de ce qu’être entrepreneur implique. D’ailleurs, chacun des points qui va suivre pourra être vu comme un avantage pour certains et comme un inconvénient pour d’autres. Tout est question de point de vue !

Maintenant, nous pouvons entrer dans le vif du sujet, voici 6 raisons de surtout pas vous lancer en business :

#1- Le confort passe avant tout

Le confort peut prendre différentes formes. C’est assez propre à chacun.

Pour certains se sera de bénéficier de 5 semaines de congés payés, pour d’autres ce sera d’avoir un super comité d’entreprise ou une jolie prime d’intéressement et participation. Il n’y a pas de hiérarchie entre les différents avantages qu’offre le salariat.

Toutefois, si vous souhaitez vous lancer dans l’entrepreneuriat, dites-vous bien que toutes ces choses ne seront qu’un lointain souvenir.

Bien sûr qu’en tant qu’indépendant vous pourrez prendre des vacances mais peut-être pas autant, ni au moment où vous le souhaitez. Il vous faudra vous organiser pour prendre de l’avance, terminer les missions en cours et surtout, prévenir vos clients !

#2 – L’autonomie est une source de stress

Etre autonome c’est aussi accepter de prendre ses responsabilités. Or, en tant qu’entrepreneur cela implique que tout repose sur vous.

Il n’y aura personne pour vous dire quoi faire, ni comment. Personne pour vous dire si c’est bien ou non. Personne pour vous féliciter (à part vos clients super contents de vos prestations ou de vos produits).

Certaines personnes ont besoin d’évoluer dans un cadre, d’être guidées. Soit parce que cela les rassure, soit parce qu’elles n’ont pas envie que les choses se déroulent autrement.

C’est vraiment une question de caractère (selon moi). L’autonomie accroît la créativité et débride le potentiel de certains, tandis qu’elle peut complètement en perdre d’autres.

Je tiens tout de même à préciser qu’autonome ne veut pas forcément dire solitaire ! Beaucoup d’entrepreneurs travaillent collaboration avec d’autres, s’installent dans des espaces de coworking, participent activement à des groupes sur les réseaux sociaux, etc. Sans parler des prospects et des clients que l’on peut côtoyer au quotidien.

Autonome oui, isolé pas forcément !

#3 – La stabilité financière est une priorité

Soyons honnêtes, le principal frein pour se lancer en business est l’argent.

Ou plutôt le risque de ne pas en avoir assez pour faire face aux dépenses courantes.

Etre entrepreneur, c’est accepter d’avoir des rentrées d’argent incertaines et donc d’apprendre à gérer ses revenus.

Il faut arriver à se constituer un petit matelas, un fond de sécurité pour équilibrer les mois plus creux.

C’est aussi pour cette raison que bien fixer ses tarifs est important pour pouvoir tenir compte de tout le temps passé à travailler pour votre entreprise qui est non facturé (communication, prospection, administratif…). Il faut également compenser vos jours de repos, car les congés payés ça n’existe plus en freelance ou autre activité indépendante !

Donc avant de vous lancer, je ne peux que vous conseiller de faire un point en terme de budget et de trésorerie afin de pouvoir déterminer le revenu minimum qu’il vous faut chaque mois ainsi que votre revenu idéal.

Si vraiment cela représente une trop grande source de stress pour vous, demandez-vous si cela vaut vraiment le coup de vous imposer cela ?! La réponse n’appartient qu’à vous et sera forcément la bonne pour vous !

#4 – L’amour de la routine

Disclaimer n°2 : Aimer la routine n’est pas un défaut !

Encore une fois, c’est une question de caractère ! Certaines personnes aiment savoir exactement comment les choses vont se dérouler, faire toujours les choses de la même façon.

D’autres, au contraire ont besoin d’avoir une part de surprise et prennent les aléas et imprévus comme des opportunités d’apprendre à faire les choses autrement.

Etre entrepreneur, c’est accepter que même si l’on a tout planifié, les choses ne se passeront pas comme prévu.

Ces impondérables peuvent être sympas comme une demande de devis par un client qui se trouve précisément dans votre cible. Ils peuvent aussi être moins agréables comme devoir batailler avec le service comptabilité de l’un de vos clients pour l’enregistrement de votre facture (c’est du vécu).

Il est donc tout à fait possible de mettre en place certains rituels et d’ailleurs l’organisation est une grande qualité quand on est entrepreneur, mais il ne faut pas se sentir submergé au moindre petit grain de sable. Sinon, ce sera invivable pour vous !

#5 – La situation actuelle est parfaite (ou presque)

Votre situation actuelle vous convient parfaitement, et vous avez tout à fait le droit ! J’ai même envie de dire qu’heureusement qu’il existe encore des gens qui se sentent bien dans leur emploi salarié !


Si tout va bien, et que vous avez encore des perspectives d’évolution, que vous êtes motivés, etc. Pourquoi changer ?

Il ne faut pas céder juste parce que tout le monde râle au sujet de son travail ! Si vous avez la chance d’être bien dans votre poste, profitez-en ! 💃

#6 – La formation permanente est une plaie

En business, si vous ne voulez pas rester sur la bas côté – comme l’a très bien dit l’une de mes abonnées sur Instagram, il faut se former continuellement.

Il faut être en veille permanente pour toujours avoir des connaissances à jour !

Vous devez être au courant des dernières tendances, restez vigilants à bien répondre aux nouvelles attentes ou problématiques de votre client idéal, etc.

Cela implique d’être curieux et d’aimer apprendre.

Il ne suffit pas de lire un bouquin ou de regarder une vidéo de temps en temps. C’est un travail quasi quotidien, quelque chose que vous devez intégrer dans votre organisation. Il en va de la pérennité de votre business.

Donc, si suivre une formation dans le cadre de votre job est déjà quelque chose qui vous pèse, quand bien même le sujet vous intéresse, posez-vous la question de savoir si vous arriverez à sortir de votre zone de confort sur ce point qui est déterminant.

Mon but n’est pas de vous dissuader de vous lancer en tant qu’entrepreneur. Mais il ne faudrait pas que ce soit seulement le « syndrome de l’herbe est plus verte ailleurs  » qui s’exprime. L’entrepreneuriat est un véritable mode de vie qui doit être parfaitement aligné avec votre personnalité, vos valeurs et vos objectifs. Cette décision doit donc se prendre en toute connaissance de cause. J’espère que cet article pourra vous aider à vous poser les bonnes questions 😉.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top