skip to Main Content
Marion Cluptil - Le Marathon De La Production De Contenu. Comment Ne Pas S'épuiser ? Trouver L'équilibre Entre Ce Qui Est Efficace Et Ce Qui Est Humainement Possible Sur Le Long Terme

Le marathon de la production de contenu : Comment ne pas s’épuiser ?

J’ai l’impression que la stratégie de contenu fait de l’œil à beaucoup d’entrepreneurs, mais qu’ils s’en méfient aussi pas mal. Ils ont peur de mettre le doigt dans un engrenage qui va leur happer tout le temps et toute leur énergie. En somme, la stratégie de contenu est associée à une production de contenu intensive.

Alors bien évidemment que la stratégie de contenu demande du temps. Mais comme toute stratégie en fait ! Ni plus, ni moins. C’est seulement différent !

Mais non, vous n’êtes pas obligé de vous épuiser pour avoir une stratégie de contenu qui fonctionne.

En effet, la production de contenu n’est pas un sprint et c’est pourquoi je partage avec vous mes 7 conseils pour mettre en place une stratégie efficace et tenable sur la durée.



Créer du contenu ce n’est pas un sprint !

Produire du contenu pour trouver des clients et les fidéliser, ça marche ! Mais il n’est pas question d’y laisser votre peau pour autant !

Malheureusement, je constate souvent que dans la tête des entrepreneurs, la stratégie de contenu équivaut à créer du contenu en masse. Sauf que ce n’est pas le cas.

Ce qui compte, c’est de créer du contenu de qualité de manière régulière !

Votre objectif n’est pas de faire une apparition sur votre marché. Mais de vous y faire une place, et d’y rester pour longtemps. Vous souhaitez une entreprise pérenne. En tout cas, je me permets de la présumer, sinon vous ne seriez certainement pas là.

Et pour cela, rien ne sert de vouloir être présent de partout, quel qu’en soit le prix.

Tout comme l’entrepreneuriat, la production de contenu n’est pas un sprint, mais un marathon.

Cela ne sert absolument à de publier cinq articles de blog d’un coup, puis de faire une traversée du désert. Je dirais même qu’il n’y a rien de pire pour perdre les algorithmes et votre audience qui n’arrive pas à vous suivre. Et c’est la même chose sur les réseaux sociaux.

Or, vouloir produire toujours plus de contenus, c’est le meilleur moyen de vous épuiser et de vous décourager. C’est un peu comme vouloir se remettre au sport en passant de zéro activité physique à 10 heures de sport par semaine. Vous allez vous blesser et vous écœurez. Et bien là, c’est la même chose.

Et en plus, ce qui est terrible, c’est qu’en voulant vous atteler à une production de contenu effrénée, vous allez finir par vous convaincre que vous êtes nul, pas capable et que ce n’est pas fait pour vous. Mais personne ne peut le faire !

Les entreprises qui produisent du contenu à tout va, sont des entreprises qui ont un service marketing avec une équipe dédiée et des freelances pour prendre en charge tout ce qui n’est pas supporté en interne.

👉 Ce qu’il faut rechercher avant tout, c’est l’équilibre entre ce qui est efficace et apporte des résultats, et ce que vous êtes humainement en mesure de faire sur le long terme. Tout l’enjeu est là !

Mes 7 conseils pour une production de contenu efficace et tenable

Pour que la production de contenu reste un plaisir – car oui, ça se sent quand vous vous forcez à le faire – il faut que vous sachiez exactement pourquoi vous avez adopté cette stratégie plutôt qu’une autre. Parce qu’après tout, la stratégie de contenu, n’est pas la seule option pour trouver et fidéliser des clients.

Ensuite, il vous faut une stratégie sur mesure pour répondre aux besoins de votre audience, faire plaisir aux algorithmes, et vous ménager.

Voici mes 7 conseils pour une production de contenu efficace et tenable sur la durée :

#1 – Concentrer ses efforts sur 1 ou 2 canaux de communication

Je me répète mais ce n’est pas grave : Cela ne sert à rien d’être partout !

Les canaux où vous choisissez d’être présent doivent correspondre à votre client idéal (encore lui). Posez-vous ces deux questions :

  • Quels sont les canaux qu’utilisent mon client idéal pour trouver des informations sur ma thématique ?
  • Sur quels canaux a-t-il envie de voir passer des informations à ce sujet ?

Et si finalement, il y a plus de deux canaux qui correspondent à votre cible, alors dans ce cas, sélectionnez ceux qui vous plaisent le plus.

Par exemple, vous pouvez être présents sur Instagram et avoir un blog, être sur LinkedIn et mettre en place une newsletter, ou encore avoir un podcast et être sur Facebook.

#2 – Choisir le bon rythme pour vous

Je ne vais pas faire dans le politiquement correct, car j’en ai marre de voir tous les conseils intenables que l’on donne aux entrepreneurs. Ce qui est important, c’est que vous puissiez les mettre en pratique. Que vous puissiez passer à l’action au lieu de culpabiliser parce que cela vous semble insurmontable !

Donc choisissez le rythme de publication qui vous semble tenable sur le long terme pour chacun des canaux de communication sélectionnés.

Cela nécessite de prendre un peu de recul, pour être réaliste sur le temps que vous pouvez véritablement allouer à la production de contenu.

Il vaut mieux commencer doucement mais sûrement et ne rater aucun jour de publication plutôt que de partir dans tous les sens. Et au fil du temps, vous allez améliorer votre process et gagner en rapidité, vous pourrez alors revoir votre rythme si besoin.

#3 – Réajuster régulièrement votre production de contenu

Faites le point tous les mois ou tous les trimestres. Posez-vous les questions suivantes :

  • Quels sont les résultats chiffrés ?
  • Qu’est-ce qui a marché ?
  • Qu’est-ce qui a moins plu ?
  • Comment je me sens ?

Parce que si vous avez des super résultats, mais que cela vous a éreinté, franchement est-ce si réussi que cela ?!

En fonction des réponses à ces questions, vous pouvez réajuster votre rythme et orienter votre ligne éditoriale pour là encore vous concentrer sur ce qui fonctionne.

#4 – Avoir un calendrier éditorial

Le calendrier éditorial est souvent vu comme quelque chose de pas fun et de contraignant.

Pourtant, rien n’est figé !

Vous pouvez tout à fait vous contenter d’une liste d’idées dans laquelle piocher au moment de créer vos contenus. Vous n’êtes pas obligé de mettre une date sur tout et de prévoir vos contenus sur 6 mois.

Mais c’est vraiment très utile pour être serein, ne plus craindre le syndrome de la page blanche, et surtout anticiper les temps forts de votre activité ( Pâques, Noël, Saint Valentin, etc.).

#5 – Planifier vos contenus

La planification est un très bon complément du calendrier éditorial. Il s’agit de programmer la publication de vos contenus au jour et à l’heure que vous souhaitez pour que cela se fasse automatiquement.

Encore une fois, vous n’êtes pas obligé de planifier vos contenus 6 mois à l’avance. Mais avoir ne serait-ce qu’une semaine ou deux, c’est hyper confortable !

Et si jamais un événement nécessite une publication imprévue, vous pouvez tout à fait la mettre d’un contenu planifié et déplacer celui-ci à plus tard.

#6 – Utiliser des outils

Il existe pas mal d’outils pour vous aider à gérer votre production de contenu. Voici mes 3 préférés :

  • WordPress est la solution que j’utilise pour site internet et mon blog. Il est possible de planifier la publication des articles donc je peux prendre de l’avance en écrivant les articles quand bon me semble ;
  • Planoly pour Instagram, mais vous pouvez aussi utiliser Creator Studio ou Hootsuite par exemple ;
  • Notion pour mon calendrier éditorial. Il est possible de faire la même chose sur Trello, ou sur un carnet si vous préférez.

Le principal est d’avoir une routine, un process. Ainsi, vous savez exactement toutes les choses que vous devez faire et dans quel ordre. Cela implique aussi d’utiliser les mêmes outils à chaque fois. A défaut, vous devrez vous approprier un nouvel outil et cela prend généralement (beaucoup) du temps. Donc attention au syndrome de l’objet brillant !

#7 – Déléguer quand c’est trop pour vous

Si la production de contenu devient trop lourde pour vous parce que vous n’avez pas le temps, pas l’énergie ou tout simplement pas envie, c’est totalement OK !

Et c’est là que savoir pourquoi vous souhaitez utiliser cette stratégie devient important. Si vous savez que c’est cette stratégie qui vous convient, mais que vous n’êtes pas ou plus en mesure de tout gérer seul, alors déléguez.

C’est le seul moyen d’entrer dans le cercle vertueux de : J’ai plus de temps pour m’occuper de mon business – J’ai plus de client – J’ai plus d’argent pour déléguer – J’ai plus de temps pour m’occuper de mon business, etc.

Par exemple, vous pouvez déléguer la production des contenus pour vos réseaux sociaux à un community manager et vos articles de blog ou votre newsletter à un rédacteur web.

Pour ne pas s’épuiser, il faut donc appréhender la production de contenu comme un marathon. La production de contenu est un exercice qui s’apprend et surtout qui se personnalise. Si cette approche qui consiste à trouver un équilibre entre ce qu’il est nécessaire de faire pour avoir des résultats et ce qu’il est humainement possible de faire à votre niveau vous intéresse, je vous invite à vous inscrire à la waiting list de la formation en ligne que je suis en train de créer. Vous serez ainsi informé de toutes les avancées et une surprise vous attend 😉.

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top