skip to Main Content
Marion Cluptil - Comment Savoir Si C'est Vraiment Le Bon Moment Pour Déléguer En Business ? Quand Déléguer ?

Comment savoir si c’est vraiment le bon moment pour déléguer en business ?

Quand déléguer ? Comment savoir si vraiment le bon moment pour vous et votre business ? Comment bien vous y préparer ?

Autant de questions de questions anxiogènes que tous les entrepreneurs sont amenés à se poser un jour ou l’autre.

Je vous propose donc de découvrir les clés pour déterminer s’il est temps pour vous de déléguer certaines tâches de votre business.

Bonne écoute ou bonne lecture, vous avez le choix du format 😉.



Les (faux) freins à la délégation

Dès qu’il s’agit de déléguer, les entrepreneurs trouvent plein de raisons de ne pas le faire. Par exemple :

  • Ce ne sera jamais aussi bien fait que si c’est moi qui m’en charge.
  • Ca ne sera pas fait comme je veux.
  • Ca va me prendre plus de temps à expliquer etc. que de le faire moi-même.
  • Je ne veux pas perdre la maîtrise de mon business.

Alors bien que tous ces freins soient parfaitement naturels. Sachez que c’est soit la peur, soit l’ego qui parle. Parfois même les deux.

Reprenons rapidement chacun de ses freins.

❌ Ce ne sera jamais aussi bien fait que si c’est moi qui m’en charge.

Je vois deux contre-arguments à cette affirmation :

  1. vous n’êtes pas expert dans toutes les tâches de votre business. Donc même si en tant qu’entrepreneur vous êtes un véritable couteau-suisse, toutes les tâches qui ne relèvent pas directement de votre cœur de métier, relèvent potentiellement des compétences d’un expert ;
  2. votre niveau d’exigence est certainement extrêmement élevé. Mais si le travail était fait à 80 % de vos exigences, est-ce que les 20 % restant pénaliseraient vraiment (mais vraiment) votre business ? Je ne crois pas forcément. N’oubliez pas que vos 80 % à vous, correspondent certainement aux 100 % voire plus de vos clients et du reste du monde.

❌ Ca ne sera pas fait comme je veux.

Faux ! Cela ne tient qu’à vous ! Si vous voulez êtes certains que les choses soient faites à votre façon, c’est à vous de donner les bonnes consignes. Pour cela, il est indispensable de bien préparer la passation. L’écriture des process est alors incontournable. N’hésitez pas écrire chaque étape, car même si c’est naturel pour vous, ça ne le sera pas forcément pour autrui.

Et encore une fois, s’il y a une virgule en moins ou une frisette de plus sur l’emballage, est-ce que cela va vraiment impacter négativement votre business ? Vous serez certainement la seule personne à voir la différence.

❌ Ca va me prendre plus de temps à expliquer etc. que de le faire moi-même.

Cette fois ma réponse va être moins catégorique et va refléter mes origines avec ce que l’on appelle une réponse de normand : Oui et Non.

Oui cela va vous prendre du temps d’identifier les tâches à déléguer, d’écrire les process, de trouver la bonne personne et de mettre en place la collaboration.

Mais, si vous faites le calcul à l’année, je suis certaine que le temps économisé en ne faisant pas vous-mêmes cette tâche sera bien plus important.

Donc sur le moyen-long terme, non déléguer ne prend pas plus de temps que de faire soi-même.

❌ Je ne veux pas perdre la maîtrise de mon business

En tant que maniaque du contrôle sur beaucoup de choses, je vous comprends.

Toutefois, là ce n’est pas de vous dont il s’agit, mais de votre business.

Introduire un tiers dans votre petite bulle, c’est forcément perdre un mini bout de contrôle. Cependant, c’est aussi à vous de préparer le terrain et de baliser le chemin.

Dès lors que vous déléguer, vous devenez manager. Donc si vous n’êtes pas habitué à endosser cette casquette, n’hésitez pas à vous renseigner sur comment être un bon manager et comment accompagner une équipe.

Maîtriser votre business, cela peut donc prendre la forme d’une supervision !

Les signes pour savoir si c’est le moment de déléguer

Votre business vous envoie certainement des signes pour vous faire comprendre qu’il est temps de déléguer. Il suffit de savoir les reconnaître, mais aussi d’accepter de les voir ! Car oui, je sais comment vous fonctionnez. Vous vous dites que vous pouvez tout gérer seul. Mais en faisant cela vous prenez un risque, et un gros ! Car en tant qu’entrepreneur vous êtes l’essence même de votre business. Le jour où vous pétez un plomb parce que tout ça sera devenu trop lourd, que se passera-t-il ? Vous mettrez en péril votre santé physique et mentale, ainsi que votre business.

Voici donc quelques signes qui doivent vous alerter :

  • vous mettez plus de 48 h pour répondre aux mails de vos clients ;
  • vous avez du mal à tenir les délais de livraison (produit ou prestation de service) ;
  • votre niveau d’activité ne baisse plus, au contraire il augmente sans cesse ;
  • vous êtes tout le temps stressé et vous frôlez l’épuisement.

Si vous cochez toutes les cases, c’est qu’il est plus que temps de vous pencher sur la question de la délégation.

Quelles tâches déléguer ?

Si le moment est venu pour vous de déléguer, vous allez d’abord devoir identifier les tâches qui peuvent l’être.

Je vous conseille de commencer par lister tous les process qui régissent votre business (répondre aux mails, la facturation, l’animation de votre blog, etc.) et de noter en face la fréquence à laquelle vous les réalisez.

Ensuite, pour chaque process, demandez-vous :

  • Est-ce vraiment essentiel que se soit moi qui le fasse ?
  • Ai-je envie de le faire pendant les mois en années à venir.

Si le process ou la tâche en question est nouvelle dans votre business – création d’un compte Instagram pro ou d’un blog par exemple – en plus des deux questions précédentes, demandez-vous également :

  • Ai-je envie d’apprendre à le faire ?
  • Ai-je le temps de suivre la formation et d’appliquer ce que j’aurai appris ?

En fonction du lien plus ou moins proche avec votre cœur de métier et de l’intérêt que la tâche suscite chez vous, vous pourrez déterminer les tâches à déléguer et un niveau de priorité pour le faire.

Ensuite, vous pourrez partir à la recherche de votre partenaire.

Délégation : Quid du budget ?

Je n’ai pas encore abordé la question du budget et cela doit vous étonnez. Mais vous allez vite comprendre pourquoi.

Déléguer c’est investir. C’est accepté de dépenser de l’argent maintenant pour en gagner plus mais plus tard. Le fameux retour sur investissement.

Et ce qui est paradoxal, c’est que le bon moment pour déléguer n’est pas fonction du montant sur votre compte en banque.

Généralement, ce bon moment ne coïncide pas avec celui où vous êtes à l’aise financièrement. Justement parce que vous avez besoin de déléguer pour aller plus loin.

Le bon moment pour déléguer se situe souvent à un moment de bascule dans votre business où vous devez faire un choix entre stagner parce que vous avez atteint un plafond de verre que vous ne pourrez pas dépasser seul, et déléguer.

Ce n’est pas forcément simple à accepter, parce qu’on ne va pas se mentir, l’instabilité financière quand on est entrepreneur est une source de stress. Donc on a peur de mettre notre argent au mauvais endroit. Mais voyez le fait de déléguer, comme le fait d’acheter le bon matériel pour réaliser une tâche qui vous pèse en termes de temps et d’énergie.

Osez vous donner les moyens de vos ambitions !

Vous avez désormais les clés pour identifier le bon moment pour déléguer en business. Si vous avez besoin de mettre à plat les choses pour y voir encore plus clair, vous pouvez télécharger le workbook Clarifier son business pour gagner en visibilité qui vous guide pas-à-pas :

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top