skip to Main Content
Marion Cluptil - Comment Optimiser Vos Images Pour Le Référencement Naturel ? Mes 3 Astuces Pour Des Images Optimisées Pour Le SEO

Comment optimiser vos images pour le référencement naturel ?

Les images présentent sur votre site web ou votre blog sont du contenu à part entière.

Vos images impactent la lisibilité de vos textes, ont leurs propres attributs et peuvent ressortir dans les résultat de recherche Google dans la catégorie Image. Elles ont donc un véritable rôle à jouer dans le référencement de votre site par les moteurs de recherche.

Comment optimiser vos images pour le référencement naturel ? et obtenir une place sur la tant convoitée première page de résultat ? Voici mes trois conseils 🚀.

# 1 – Nommez vos images pour favoriser le SEO

Google sait tout, Google voit tout, et Google aime la cohérence.

Google passe tout à la loupe . Rien ne lui échappe !

Alors pour que le moteur de recherche sache à qui appartient l’image et puisse parfaitement appréhender son contexte, il est fortement conseillé de personnaliser le nom de vos images.

Donc même si vous allez chercher des photos sur les banques d’images gratuites (je ne juge pas, je fais pareil), il faut absolument renommer vos images.

Pour le faire vous avez deux possibilités :

  1. directement sur votre ordinateur (clic droit / renommer) ;
  2. sur wordpress lorsque vous ajouter l’image vous pouvez modifier le champ « Titre ».

Mon conseil ? Renommer vos images de la manière suivante : nom du site – mots-clés.

Ainsi, s’il s’agit de la photo qui illustre votre page A propos, vous pouvez la nommer : nom du site-apropos. Si le nom de votre site est différent de votre nom, alors n’hésitez pas à l’intitulé comme suit : nom du site – votre nom – apropos.

Pour un article de blog, c’est encore plus simple : nom du site – titre de l’article.

Par exemple pour cet article, l’image de mise en avant est s’intitule : Marion Cluptil – Comment optimiser vos images pour le référencement naturel ?

Aussi simple que cela ! Une astuce toute simple, qui a pourtant de grandes conséquences 😉.

# 2 – Compléter le texte alternatif de vos images

C’est souvent une étape qui est oubliée, c’est pourquoi je l’ai rajouté dans la check-list pour écrire un article de blog.

Toutefois, le texte alternatif ou texte Alt. est l’occasion rêvée de préciser à Google quelle est votre thématique et le sujet abordé sur votre page ou dans votre article.

A ne pas confondre avec la légende qui elle est visible pour le visiteur, le texte Alt est un commentaire qui ne sert que pour le SEO.

Il ne s’agit pas pour autant d’écrire un pavé !

C’est un peu comme la méta description de vos pages et articles.

Le texte doit être :

  • court et efficace ;
  • contenir vos mots-clés. Mais attention pas de liste à la Prévert ! Ils doivent être intégrés de manière naturelle dans une phrase. Seuls ceux en lien direct avec le contenu correspondant à l’image doivent être utilisés.

Si vraiment cela vous semble trop compliqué ou trop long, vous pouvez simplement copier/coller le titre personnalisé de l’image. Ce n’est pas ma solution préférée (déformation professionnelle, sorry), mais c’est toujours mieux que de ne pas le remplir.

# 3 – Compresser vos images pour les rendre moins lourdes

Ce point est peut-être le plus important des trois. J’ai choisi de l’aborder en dernier, car c’est aussi le plus « technique ».

Il est essentiel d’ajouter des images sur les différentes pages de son site web ou de son blog. Mais il faut avoir conscience qu’elles vont ralentir le temps de chargement de vos pages. Or, c’est un critères pris en compte par Google pour votre référencement naturel.

Un site qui charge vite, est un site qui plaira à l’utilisateur donc au moteur de recherche.

Pour éviter d’alourdir votre site et donc d’être pénalisés par Google, je vous recommande donc de compresser vos images.

Dans l’idéal, le poids de vos images ne doit pas dépasser 200 kilo octets.

Vous pouvez les compresser rapidement et gratuitement grâce à différentes solutions.

Les plugin WordPress

Si vous utilisez WordPress pour gérer votre site web ou votre blog, il peut être intéressant d’utiliser un plugin pour compresser vos images.

La mise en place est plus ou moins technique en fonction de la solution retenue, mais cela présente un avantage certain : une fois le plugin installé, toutes les images que vous ajouterez seront automatiquement compressées. Certaines solutions permettent également de compresser le stock d’images déjà en ligne sur votre site internet.

Parmi les solutions les plus plébiscitées, on retrouve :

Les solutions en ligne

Si vous n’utilisez pas WordPress, ou si vous avez peur de la partie technique, vous pouvez choisir une solution en ligne.

👉 Il faudra penser à aller sur le site pour compresser l’image avant de l’importer dans votre CMS !

Ce type d’outil fonctionne très simplement. Vous téléchargez votre image, vous appuyez sur compresser et hop le tour est joué.

Il existe beaucoup de solutions en ligne gratuites pour compresser vos images. A titre indicatif, vous pouvez par exemple utiliser :

A retenir pour optimiser vos images pour le référencement naturel

Pour que vos images participent à votre succès aux yeux des petits robots de Google, voici ce que je vous recommande :

  1. Compressez votre image pour qu’elle atteigne le poids idéal ;
  2. Renommez-là ;
  3. Complétez le texte Alternatif.

Connaissiez-vous ces 3 astuces pour optimiser vos images pour le référencement naturel ? Je ne peux que vous encourager à prendre de bonnes habitudes pour que Google reste votre ami 🙂.

Cet article comporte 4 commentaires

  1. Merci pour cet article clair et précis
    J’ai toujours utilisé des outils en ligne pour la compressions des images, sinon on peut aussi avoir recours aux images format nouvelle génération telle que WebP. Son gain de compression moyen est de 40% par rapport à l’image originale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top